JEUDI 21 MARS

Il fait beau. Il y a du soleil. On a visité la maison du patrimoine. La chambre la plus chaude, c’est celle de devant, celle des parents, c’est la plus belle. Il y avait plein d’animaux qui vivaient dans la ferme. Les vaches vivaient dans « l’écurie » à côté des chambres. Les autres animaux (les moutons, le cheval, les poules, les lapins, la chèvre, le cochon vivaient dans l’étable au sous-sol. Il n’y avait pas d’électricité. Ils avaient un « grenier », c’est une petite cabane à côté de la ferme. Dans le grenier, ils gardaient la nourriture, les papiers importants, les semences et les habits du dimanche, parce qu’ils sont beaux, pour ne pas que les petites souris les mangent et pour les incendies. La nuit, ils faisaient pipi dans un pot de chambre parce qu’il faisait trop froid pour aller dans les CACATI (nom des toilettes en savoyard). Ils mangeaient par petits groupes car la table était petite et la famille nombreuse. La table se relève contre le mur pour avoir plus de place. Les enfants à partir de 12-13 ans allaient dans la chambre de derrière, la plus froide parce qu’ils étaient plus costauds. Mathys Marine F. Morgane

JPEG - 111 ko

Aujourd’hui, nous sommes allés à la maison du patrimoine. C’est un chalet de 1830 transformé en musée. Les toilettes, c’était juste un petit trou sur le balcon. Les gens qui vivaient là avaient très froid en hiver. Il y avait une trappe pour faire tomber le foin du grenier et l’amener dans l’étable tout en bas. Il y avait une immense cheminée. Il y avait de la viande à fumer. Le toit est fait en bois et dure 30 ans. Après il faut changer les planches ou les retourner. Il fallait aller dehors pour prendre l’eau de source à l’abreuvoir. C’est aussi pour que les vaches boivent. La grosse poutre qui traverse la maison tient le toit et s’appelle la POINTE D’ANE. Maëlle Louane Kylian

9e 10e